FAITES VOS COSMETIQUES MAISON AVEC DES RECETTES EN IMAGES















mardi 25 janvier 2011

Bougies

Bientôt la Chandeleur !












Début février, on fête la Chandeleur, pour beaucoup cette fête est celles des crèpes. En réalité, dans la religion catholique, elle symbolise le "retour de couche" de Marie après la naissance de Jésus et dans les anciens rites celtes, la renaissance de la Déesse (la Terre) après sont sommeil hivernal. C'est la fête celte (à l'origine appelée Imbolc ou Imbolic ) qui donne sont nom à la Chandeleur, parce qu'elle était célébrée avec beaucoup de bougies !

Une bonne occasion de fabriquer des bougies maison, naturelles et parfumées !

Voici donc une méthode plus qu'une recette pour fabriquer ses bougies.

D'abord un peu de technique.
Si on veut réaliser de bonnes bougies parfumées, il faut tenir compte du point d'éclair des huiles essentielles qu'on y ajoute. Point d'éclair quésaco ?

Point d'éclair : Un liquide, en soi et d’un point de vue purement physique, n’est pas inflammable. C’est le mélange des vapeurs du liquide dans l’air qui peut former un mélange gazeux inflammable.
Le point d’éclair ou point d'inflammabilité (en anglais : flash point) est donc défini comme la température la plus basse à laquelle un corps combustible émet suffisamment de vapeurs pour former, avec l’air ambiant, un mélange gazeux qui s’enflamme sous l’effet d’une source d’énergie calorifique telle qu’une flamme.


Cela veut dire que lorsque vous ajoutez des huiles essentielles à vos bougies, à une certaine température, toute la surface de la bougies produira des flammes si vous en avez mis trop, ou si leur point éclair est trop bas. On choisira donc des HE au point éclair élevé (certain sites commerciaux vous renseignent là-dessus), ou des fragrances (de préférence naturelles) dont le mode de fabriquation monte le point éclair au dessus de 90°.
Ensuite, toujours pour la même raison on ajustera par la composition en "cires" le point de fusion de la bougies.

Point de fusion : Le point de fusion ou la température de fusion d'un corps représente la température à une pression donnée, à laquelle un élément pur ou un composé chimique passe de l'état solide à l'état liquide.

La bougies fonctionnent de la façon suivante : La flamme de la mèche liquéfie la bougie et permet à celle-ci de se consumer. Plus notre bougie fond à basse température, plus elle se consume vite, mais moins elle risque de s'enflammer.


Tout cela posé, voici des proportions, des idées et la méthode pour réaliser des bougies :


Cire d'abeille : de 50 à 70% (existe en jaune ou en blanc)
Cire de soja (non OGM) : de 10 à 30%
Huile végétale : de 20 à 40%
(On peut utiliser des huiles parfumées : macérats d'épices ou de vanille, huile de prune, ou des huiles colorées comme l'avocat pour du vert clair, le millepertuis pour du rose, un macérat d'indigo pour du bleu, du buriti pour le orange, etc...)
Parfums : 5% maximum pour les HE, 10% pour les fragrances.

A vous de trouver le bon ratio huiles/cires pour la couleur et la consistance que vous souhaitez obtenir.

Le matériel :
Cires et huiles
Récipients pour bougies (pensez à recycler des pots de yahourt en verre)

Mèche et support (on en trouve sur internet et dans les boutiques de loisirs créatifs)







Pinces, ciseaux






 La méthode :
On pèse ses ingrédients et on les prépare dans un bol qui va au bain-marie :



















On met le tout à fondre gentillement.


Pendant ce temps on prépare les mèches.



















Les mèches prêtes, ils faut sortir le même nombre de supports (eh oui).

Smiley extra-terrestre extra-content !


























Attention à partir d'ici il faut être rapide !
On prend la mèche avec un pince, on la trempe dans le mélange fondu, et on la dépose sur de l'alu ou un support plat (ici couvercle de tupperware) que l'on va placer au congélateur pour faire durcir les mèches.


















Une fois les mèches au congélateur, votre préparation toujours au bain-marie et maintenant fondue, occupons nous des supports : on prend le support avec une pince, on trempe et on colle :
on trempe dans le mélange fondu, on colle immédiatement dans le fond du récipient qui recevra la bougie.


















Lorsque les mèches sont bien dures, on les sort du congélateur et on les plante dans le trou du support puis on resserre la bague avec une pince (zone par laquelle je tiens le support sur l'image précédente).

































Cela fait, on ajoute les parfums à notre mélange fondu (c'est mieux de les avoir dosés à l'avance et de les ajouter d'un coup) puis on le coule rapidement et doucement dans le récipient.

Bon là j'ai un peu bavé mais si c'est le cas pour vous pas de panique, une fois froide, on peu gratter la cire qui se décolle facilement.



Enfin on peu souffler, on va laisser refroidir à l'air libre ou au frigo (le frigo est plus efficace pour les contenant transparent car à l'air libre, il peut se former des bulles inesthétiques le long de la parois)


















Nos bougies prêtes, il faut maintenant passer à la cuisine pour la pâte à crèpe !

Bonne chandeleur !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire